Que cherchez vous?

  • avec videoAvec Vidéo
  • gratuitGratuit
  • anniversaireAnniversaire possible
  • accessible fauteuils et poussettesaccessible fauteuils et poussettesAccessible aux fauteuils et poussettes
  • accessible malentendantsAccessible malentendants
  • accessible malvoyantsAccessible malvoyants

Une rando, ça vous tente, mais vous tiquez...

Entre nous >
publié le 29/03/2018

Quand on vous parle de rando, vous tiquez ?

C'est normal et tant mieux, ça veut dire que vous êtes sensibilisés au problème des tiques. Les beaux jours reviennent et les envies de rando et de pique-nique aussi. Mais comme à chaque fois il va falloir faire attention aux tiques ! Pour nous, pas question de rester cloîtrés sous prétexte que pour ces satanées bestioles le pique-nique c'est nous. Alors la forêt, les plaines, les cascades, oui, mais avec quelques précautions tout de même

 

Qu'est-ce que c'est, une tique ?

C'est un acarien ectoparasite de vertébrés. Un genre d'araignée qui se nourrit du sang de son hôte (qui généralement ne l'a pas invitée). Chez nous elle mesure de 3 à 6 mm hors réplétion, c'est-à-dire quand elle n'est pas gorgée de son repas.
Cette bêbête est étonnante. Oui, on peut quand même admirer ses capacités. Tout d'abord elle peut (certaines d'entre elles du moins) mordre des peaux très épaisses comme celles des rhinocéros, et elle le fait très discrètement car elle injecte en mordant un anesthésiant contenu dans sa salive. Ouh, la maligne ! Ainsi elle peut faire bombance pendant des jours avant d'être repérée.
Bien accrochée (grâce à l'enfoncement total de son rostre dans votre peau et de la substance ultra-collante qui la fixe bien au derme) elle a une très bonne résistance à l'écrasement, et à toutes sortes de techniques pour s'en débarrasser (grattage, bains, auto-épouillage...). Je vous passe les détails de l'aspiration de sang et de la réinjection de salive accompagnée parfois de bactéries pathogènes plus ou moins dangereuses. Et pour parfaire son magnifique portrait elle s'adapte très bien aux changements d'environnement (même aux pesticides anti-parasites). Mais les risques de morsure sont beaucoup plus importants du printemps à l'automne.

 

Comment se protéger ?

Il n'existe pas de solutions miracles malheureusement. Il existe des répulsifs, mais leur efficacité n'est pas toujours prouvée et ils sont souvent inadaptés pour les enfants. Il est donc conseillé de porter des vêtements longs et près du corps, des chaussettes hautes par dessus un legging (tant pis pour le style) et des chaussures fermées, ainsi qu'un chapeau ou une casquette. Évitez autant que possible de vous balader dans les herbes hautes, et préférez les chemins de terre. Et surtout inspectez toute la famille au retour de la balade. Une tique retirée rapidement diminue considérablement le risque de transmission de maladies.

 

Que faut-il faire en cas de morsure ?

Même si toutes les tiques ne sont pas porteuses de maladie il faut les retirer le plus tôt possible. Et comme on ne les sent généralement pas, un examen minutieux du corps de chaque membre de la famille s'impose après chaque sortie dans la nature ou dans l'herbe des parcs. Pour nous, c'est tout le monde tout nu dans la salle de bain et on regarde soigneusement s'il n'y a pas une petite boule noire suspecte plantée quelque part dans la peau. On regarde bien dans les plis des genoux, des coudes, des aisselles, de l'aine, du cou, derrière les oreilles, sur la nuque, le cuir chevelu, les organes génitaux... Bref on s'applique. Une fois tous les enfants examinés, on s'examine soi-même, et on demande à chéri de nous filer un petit coup de main parce qu'au milieu du dos ou sur la nuque on ne voit pas bien.

Vous trouvez une tique ? N'appliquez aucun produit, ça risque de la faire régurgiter et de vous contaminer si elle est porteuse de la bactérie Borellia responsable de la maladie de Lyme. Pour la retirer, utilisez un tire-tique (c'est une genre de micro pied-de-biche vendu en pharmacie) ou à défaut une pince à épiler. Il faut retirer doucement la tique en faisant un mouvement de rotation dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Il faut être délicat pour ne pas casser le rostre qui resterait alors dans votre peau. Une fois la tique retirée, désinfectez la zone. Et écrasez la bestiole, sinon elle se sauvera et mordra le prochain qui lui passera sous le rostre. Après il faudra surveiller pendant 30 jours la zone mordue. Si au bout de quelques jours (jusqu'à 30 jours) une plaque rouge inflammatoire se forme, consultez un médecin. Des antibiotiques vous seront prescrits. Sachez également que si vous avez de la fièvre ou tout autre symptôme de maladie (état grippal, maux de tête...), n'oubliez pas de dire à votre médecin que vous avez été mordu. L'érythème migrant (plaque rouge) n'apparaît pas forcément après une contamination.

 

Il est conseillé de consulter un médecin après une morsure de tique dans les cas suivants :
Si vous êtes enceinte.
Si votre enfant de moins de 8 ans a été mordu.
Si une plaque rouge se forme et s'étend autour d'une morsure (consultez immédiatement).
Si la tique est restée implantée plus de 36 heures.
Si vous avez été mordu plusieurs fois.
Si la tique que vous retirez est gorgée de sang.
Si vous avez des symptômes d'état grippal ou de la fièvre

 

Faut-il arrêter de se promener ?
Non,
je ne pense pas, mais il est inconscient de prendre le problème des tiques à la légère. La maladie de Lyme est encore assez méconnue et à part avec la prise rapide d'antibiotiques, on ne sait pas la soigner.

 

Pour aider la recherche, une application a été mise en place l'année dernière. Elle permet de répertorier les endroits où les gens se font mordre. Vous téléchargez l'application et vous n'avez plus qu'à indiquer où vous étiez quand vous avez été mordu : http://ephytia.inra.fr/fr/P/159/Signalement_TIQUE