ATH - Handball - La passion est du genre feminin

Que cherchez vous?

  • avec videoAvec Vidéo
  • gratuitGratuit
  • anniversaireAnniversaire possible
  • accessible fauteuils et poussettesaccessible fauteuils et poussettesAccessible aux fauteuils et poussettes
  • accessible malentendantsAccessible malentendants
  • accessible malvoyantsAccessible malvoyants

Histoire drôle : l'enfant, les bottes et la maîtresse

Entre nous >
publié le 05/01/2018

Histoire drôle : l'enfant, les bottes et la maîtresse

On adore cette histoire, et on ne se lasse pas de la lire. C'est l'hiver, comme chacun sait il faut bien se couvrir et à l'école, enfiler des manteaux, des gants, des bottes... devient vite une activité qui peut prendre un temps fou.

 

En maternelle une maîtresse aide les enfants à s'habiller pour aller à la récréation. Un petit garçon n'arrive pas à mettre ses bottes. La maîtresse vient l'aider.
Elle pousse, elle tire, elle repousse, l'enfant fait de son mieux, et après de nombreux essais, les bottes sont enfin chaussées.
L'enfant dit alors :
- Elles sont à l'envers, maîtresse.

 

En effet, la maîtresse contrariée remarque que les bottes sont inversées. Rebelotte, on tire, on pousse, on s'épuise à les enlever puis à les remettre dans le bon sens. La maîtresse soulagée, dit à l'enfant :
- Elles sont un peu petites, il faudra le dire à ta maman.
L'enfant lui répond :
- C'est pas mes bottes.
La maîtresse inspire pour garder son calme et lui dit :
- Pourquoi tu ne l'as pas dit avant ?

 

L'enfant ne répond pas. Il voit bien que la maîtresse est contrariée et ne sait pas comment réagir. La maîtresse lui enlève à nouveau les bottes tant bien que mal, pendant que l'enfant cherche ses mots. Le garçon dit enfin :
- C'est pas mes bottes, c'est celles de mon frère, mais maman a dit que je dois les mettre.

 

La maîtresse est au bord de la crise de nerf, mais stoïquement elle s'affaire à lui remettre ses bottes avec tout autant de difficultés.
Enfin, les bottes sont mises, il ne manque plus que les vêtements. La maîtresse lui enfile son manteau en s'assurant que c'est bien le sien. Elle fait de même avec l'écharpe et le bonnet, puis lui demande :
- Où sont tes gants ?
- Dans mes bottes. C'était pour ne pas les perdre.