Gite famille centre alsace

Que cherchez vous?

  • avec videoAvec Vidéo
  • gratuitGratuit
  • anniversaireAnniversaire possible
  • accessible fauteuils et poussettesaccessible fauteuils et poussettesAccessible aux fauteuils et poussettes
  • accessible malentendantsAccessible malentendants
  • accessible malvoyantsAccessible malvoyants

Vie de famille : J'ai testé le panier d'une AMAP

Entre nous >
publié le 22/02/2016

 

Tout d'abord une AMAP, c'est quoi ?
C'est une Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne.
A quoi ça sert ?
A créer un partenariat de proximité entre des consommateurs et une exploitation.

 

 

Mon panier de légumes bio

De scandales de l'industrie alimentaire, en études sur la malbouffe, en passant par la crise des agriculteurs, une petite voix me murmurait à l'oreille (une copine en vrai) : "il existe d'autres moyens de se sustenter en faisant du bien à l'économie locale et solidaire, à l'écologie, à ta santé et à tes papilles, et même à ton portefeuille". J'avoue, j'étais en peu sceptique, mais c'était il y a un an.

 

Donc voilà, depuis un an je récupère tous les mardis soirs mon panier de légumes bio cultivés dans le Kochersberg. Et voici mes conclusions:

Ce qui me plait :

- Les légumes sont vraiment bons. De saison, ils sont cultivés à la vitesse qu'il leur faut pour développer toutes leurs saveurs et faire le plein de nutriments. Et pour la plupart,  ils sont cueillis le jour même ou la veille.

- Ils sont bio.

- Ils sont d'ici. Ils ne voyagent pas en avion depuis des contrées lointaines, ils sont plutôt écolos. Et je découvre des légumes que je ne connaissais pas ou peu (Chou Kale, rutabagas, chou-rave...)

- Ils permettent à un agriculteur local de vivre et de faire vivre une dizaine de personnes. Nous sommes solidaires, si la production est bonne les paniers peuvent être bien remplis, mais si la production est mauvaise c'est l'inverse. Toutefois quand c'est le cas, et ce n'est pas souvent arrivé, notre producteur compense par d'autres produits venus de producteurs voisins (farine bio, fruits...)

- Ils me coûtent moins chers qu'en supermarché. La quantité variant d'un panier à l'autre la différence de prix est plus ou moins grande mais dans l'ensemble mon panier est toujours moins cher. Voici les résultats du test avec mon dernier panier. J'ai pesé chacun de mes légumes et ai comparé le prix avec un mastodonte de la distribution. Mon panier de légumes bio et local m'a coûté 23 € (comme toujours) contre 40 € cette fois-ci si j'avais acheté exactement la même chose (bio mais en agriculture intensive probablement) dans ce grand supermarché. Étonnant, non ? (Pour faire partie de l'AMAP il faut payer une adhésion de 10€ à l'année en plus)

- Je rencontre des employés de la ferme qui m'apprennent plein de choses. Et je discute avec d'autres amapiens en remplissant mon panier. C'est convivial, bien plus qu'au supermarché :-)

- Mon budget est mieux géré. J'établis 12 chèques pour les 12 mois de l'année et ne m'occupe plus de cet aspect jusqu'à mon réabonnement. (On peut s'abonner pour 3 mois, 6 mois ou 12 mois)

 

Ce que j'aime moins :

- Le manque de souplesse. Dans mon AMAP les paniers sont à récupérer tous les mardis entre 18h15 et 19h30, et il n'est pas possible de les décaler. Quand on est en vacances il faut trouver quelqu'un qui les cherche à notre place. Ce n'est pas le cas de toutes les AMAP. Renseignez-vous !

- On ne choisit pas ce que l'on veut. Le panier est établi, vous prenez ce qui est écrit sur le tableau (mais vous pouvez quand même choisir le légume dans le bac et éviter de prendre ceux qui sont abîmés). Là encore ce n'est pas le cas de toutes les AMAP.

- Il faut cuisiner. J'aime bien, là n'est pas le problème, mais parfois je manque de temps. Donc le mercredi ou le weekend on cuisine plusieurs plats d'un coup et il n'y a plus qu'à réchauffer.

- Finis les fruits et légumes exotiques, ou les fraises et tomates en plein hiver ! Je me dis que c'est une bonne chose, mais ma gourmandise me dit parfois autre chose... Et les chous et les courges au bout d'un moment on en a un peu assez, heureusement il en existe de toutes sortes.

- D'autres petits points qui moi ne me gênent pas, mais qui déplaisent parfois à d'autres : les légumes ne brillent pas. Ils ne sont pas lavés. Et ils ne sont pas calibrés, donc parfois moches, bossus et tordus. Mais sous leurs aspects de crapeaux, ce sont de vrais princes !

 

Pour information, voilà le contenu de mon dernier panier :

2 salades feuilles de chêne
2 céleris (1,5kg)
4 rutabagas (1kg)
4 poireaux (1kg)
2 choux-rave (800g)
16 œufs
1 courge dont j'ai oublié le nom (1,6kg)
Une mesure de pommes de terre (soit environ 1,5kg)
Une mesure de carottes jaunes (soit environ 1,5 kg)
Deux mesures de petits oignons (soit environ 500g)