3made in web - agence spécialisée dans la gestion des réseaux sociaux et le web

Que cherchez vous?

  • avec videoAvec Vidéo
  • gratuitGratuit
  • anniversaireAnniversaire possible
  • accessible fauteuils et poussettesaccessible fauteuils et poussettesAccessible aux fauteuils et poussettes
  • accessible malentendantsAccessible malentendants
  • accessible malvoyantsAccessible malvoyants
Accueil > La technique de l'usure

Les enfants, comme les adultes d'ailleurs, cherchent toutes sortes de moyens pour arriver à leurs fins. Une technique revient bien souvent :

La technique de l'usure !

C'est une technique très simple, qui consiste à harceler les parents jusqu'à ce qu'ils craquent et cèdent à la requête demandée. Il arrive parfois que les parents utilisent à leur tour cette technique pour que leurs enfants cèdent à leurs demandes.

Voilà donc la petite histoire :

La chambre de ma fille de 5 ans est sens dessus-dessous. Elle doit la ranger avant de faire quoi que ce soit d'autre. Elle rechigne, j'insiste. Un bras de fer commence. A chaque nouvelle demande de télé, bonbons ou autres divertissements, je lui demande si elle a fini de ranger sa chambre.

Une demi-heure après, elle a mis son pyjama sous son oreiller.
La tâche va être longue...

Mais je ne me décourage pas, j'insiste toujours, j'explique aussi. Et comme je suis plutôt de bonne humeur, ma patience est (presque) sans borne. Je continue à demander un nombre incalculable de fois où en est le rangement. Elle me répond d'un air morose que ça avance. Après deux heures de technique d'usure, la chambre est rangée, mais j'avoue que ça m'a usée moi aussi, malgré ma patience sans borne du jour.

Plus tard, elle me demande :
- Je peux regarder la télé ?
- Non, je ne suis pas d'accord. Je suis un peu fâchée contre toi. Quand je t'ai demandé de ranger ta chambre ce matin, est-ce que tu l'as fait ?
- Oui !
- Oui d'accord, mais j'ai du te demander 50 fois !

Ma fille réfléchit. Elle voit bien que la balle n'est pas dans son camp. Puis soudain une lueur brille dans son regard :

- Alors si moi aussi je te demande 50 fois, tu seras d'accord ?

??? Euh ben non ...